Jeep M201 Sahara

Jeep M201 Sahara

La métamorphose se poursuit

transformation / rénovationPosté par Big One 28 mars, 2018 15:03:04

La première phase de mon projet, à savoir faire ressembler ma Jeep à une saharienne, a pris fin.

Je m’attaque donc maintenant à la deuxième partie, à savoir la transformation en profondeur de la Jeep. Elle ne doit plus ressembler à une saharienne, elle doit devenir une saharienne. Et pour cela, j’ai dû sortir le poste à souder. Il a fallu rajouter tous les éléments présents sur le châssis, comme expliqué dans mon article « identification d’un châssis saharien ».

Sur le longeron gauche, en-dessous du conducteur, j’ai soudé les 2 supports pour le carénage de protection de la pompe à essence Autopulse.

J’ai ensuite du démonter ma calandre pour souder le support du gonfleur Bavox sur la traverse avant du châssis.

Ensuite, petit détail, j’ai soudé 2 rondelles de rehausse juste derrière le pare-chocs, à l’endroit des vis avant de fixation du coffre à outil. Cela permet au coffre à outil de mieux tenir.

Au passage je suis tombé sur une inscription inconnue sur les supports du pare-chocs, lors de la préparation de la surface pour la soudure : HFAH. Cela ne se trouve que sur le support gauche qui est original. Le support droit est fixé par des vis. Le gauche par des gros rivets.

Revenons à ces rondelles. On les distingue parfaitement sur les photos du châssis de la Jeep 231 1871 :

Ensuite, petit atelier peinture :

Et le résultat final.

J’ai maintenant un châssis saharien (à quelques numéros d'identification près...).

La prochaine étape de la métamorphose sera le circuit d’essence. Il me faut d’abord trouver un réservoir de réserve fonctionnel. Ensuite, je vais devoir changer l’emplacement du filtre à essence. Enfin, il faudra refaire tout le circuit, et rendre fonctionnel le collecteur permettant de choisir l’un ou l’autre réservoir.

C’est pas gagné...

A+







  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post63

Réservoir

transformation / rénovationPosté par Big One 07 mars, 2018 10:08:23

Le blog est un peu mis de côté pour l’instant, la raison en est simple, j’essaye d’avancer tant bien que mal dans la rénovation du réservoir.

Donc petit rappel, j’ai acheté l’an passé sur Le Bon Coin un réservoir de Jeep, ayant la particularité d’avoir une encoche en angle droit ce qui lui permettait de se glisser en dessous du siège passager sans problème. En effet, les Jeep Willys et Hotchkiss possèdent un emplacement pour mettre un affut de mitrailleuse. Il est légèrement décentré et donc empêche le placement d’un réservoir rectangulaire simple. Le vendeur pensait sans certitudes que ce réservoir pouvait être un réservoir saharien. Je n’ai pas hésité à l’époque et je l’ai acheté.

Je me suis pourtant très vite rendu compte que ce n’était pas un réservoir saharien car ces derniers ont une encoche en biseau, comme visible sur cette photo.

Qu’à cela ne tienne, il se glissait sans problèmes en-dessous de mon siège et donc je me suis dit qu’il ferait l’affaire.

Malheureusement, lorsque j’ai placé mon jerrican à eau entre les sièges, j’ai constaté qu’il était trop large, et ne rentrait plus. Las, j’ai opté pour une solution temporaire en construisant un réservoir en « trompe l’œil », tout en bois.

Depuis que je me suis mis à la soudure, l’idée est venue de modifier le réservoir acheté sur Le Bon Coin afin de lui donner la forme d’un réservoir de saharienne.

J’ai commencé par boucher l’ancien trou, trop petit, et pas placé au bon endroit.

Je l’ai ensuite raccourci de 3 cm, afin de ne plus être gêné par le support de jerrican.

Ensuite, j’ai rajouté une tôle afin de combler l’encoche et de lui donner la forme du réservoir original.

La soudure des tôles de 1mm n’est pas des plus aisées pour un néophyte comme moi, mais j’apprends.

Je ne sais toujours pas si je vais le rendre fonctionnel, car je me demande de plus en plus si je ne referais pas complètement un nouveau réservoir plutôt que de me battre avec de la vieille tôle assez pourries en certains endroits. Je vais en tout cas terminer celui-ci mais je ne le rendrai probablement pas fonctionnel comme prévu.

A+









  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post59

Une bonne semaine de boulot

transformation / rénovationPosté par Big One 26 janv., 2018 11:24:19

Cette semaine j’ai pu me consacrer à différents éléments de la Jeep, et commençons par le commencement, les échelles de désensablage.

Sur de nombreuses photos de Jeep Sahara on constate l’ajout sur le coffre avant de 2 échelles de désensablage, alors que le lot de bord comprend 2 tapis de désensablage fixés sur les coffres arrière. Cela donne l’impression de faire double usage, mais je pense que les 2 systèmes sont complémentaires.

Je me suis rendu donc chez un ferronnier pour acheter des tubes en acier. J’ai pu les découper sur place ce qui m’a facilité fortement la vie.

Ensuite, après quelques tests avec le poste à souder, on passe au montage.

Je suis assez content du résultat compte tenu du fait que c’est un de mes premiers travaux de soudure.

J’ai continué sur ma lancée avec la finalisation du support de jerrican à eau. Il me fallait souder 2 pates d’attaches permettant la fixation sur la caisse de la Jeep.

Je ne suis pas encore un pro en soudure. Heureusement la disqueuse est un atout parfait pour les débutants !!

Ensuite, j’ai passé une couche de primer.

Puis atelier de peinture de l’ensemble des pièces (dont un petit jerrican 10l et son support, merci les Hussards !) en couleur sable.

Enfin j’ai finalisé mon support en plaçant les 2 sangles d'attache. Pour obtenir une couleur beige, j’ai passé les sangles kaki achetées au Sud Est dans l'eau de javel. J’en ai profité pour repeindre mon jerrican à eau et voici le résultat final :

A+







  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post56

Petits travaux

transformation / rénovationPosté par Big One 16 janv., 2018 10:32:02

La Jeep ne roulant pas trop en hiver, j'avais décidé de m'attaquer à une rénovation complète des freins arrières. Cette rénovation était indispensable et m'a pris évidemment du temps que je n'ai pas pu consacrer à la "Saharaification" de mon véhicule. Je l'ai finalisée la semaine passée et je peux dès lors à nouveau m'attaquer à mon projet.

Tout d'abord, j'ai remonté mon phare de recherche Auteroche, avec son optique d'origine, sa poignée et une belle ampoule jaune, de quoi rendre jaloux tout possesseur d'une saharienne digne de ce nom!!!

J'ai également commencé les travaux de ma capote.

La bâche est piquée et trouée en certains endroits. Elle va subir sous peu un nettoyage BONUX en profondeur pour lui oter plus de 50 ans de crasses incrustées. Il faut aussi changer le mica arrière et donc j'ai démonté le cerclage métallique et je l'ai dérouillé puis repeint.

Et enfin, je me suis mis à la soudure. Pour ce projet, il fallait que je m'y mette. Je dois en effet souder différentes pièces sur le châssis (support Bavox, support pompe à essence,...), mais également faire mes échelles de désensablage, et finaliser mon support central de jerrican à eau.

J'ai donc investi suite aux conseils d'une chaine Youtube (les mécanos du dimanche) dans un poste MIG très facile d'emploi.

Après mes premiers essais de cordon assez concluant,

je me suis lancé sur mon support de Jerrican. Il lui manquait les 2 passages pour la sangle d'attache. Donc j'ai fait 2 encoches à la scie sauteuse puis j'ai soudé une petite patte sur le support, l'épaisseur de la tôle permettant le passage de la sangle.



Et pour une première, je suis assez content de moi. Certes, ce n'est pas parfait, mais une bonne disqueuse permet de facilement retirer les petites imperfections et après peinture cela le deviendra (ou presque).

A+











  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post54

Peintures et subconscient professionnel

transformation / rénovationPosté par Big One 11 juin, 2017 12:54:17

La Jeep peinte, j’avais tenté une première sortie qui s’était terminée 1 km plus loin, lorsque mon circuit d’essence s’assécha complètement. Je sentais que quelque chose n’allait pas avec mon filtre à essence. J’ai donc fait un essai en le by-passant avec une durite suite aux conseils judicieux d’un hussard parachutiste. Bingo.

Une petite commande dans le Sud-Ouest plus loin (pas prévu, grrrr), j’ai reçu un beau filtre tout neuf et depuis, la Jeep tourne à merveille. J’ai pu aller acheter mes croissants les cheveux au vent sans stress ce dimanche matin. Ma Jeep a donc retrouvé sa raison première : SE BALLADER !!

Ceci fait je me suis attaqué à des petits travaux de finition de peinture à savoir la plaque, les grenades et l’insigne du 3ème Groupe de Transport.

1. La plaque d'immatriculation:

Il existe 2 séries de photos de la Jeep Sichler, sur lesquelles on distingue de petites différences comme je l’avais mis en évidence dans mon article-quizz, le Jeu des 7 Erreurs.

Parmi les différences, la plaque est assez intéressante. Elle se trouve soit à gauche soit à droite et les chiffres sont clairement peints à la main. La peinture du pare-chocs devait s’user rapidement en opération et donc ces immatriculations étaient repeintes régulièrement afin d’être toujours lisibles.

Le mode de sélection d’un peintre à l’armée est simple :

L’adjudant-Chef :« GARDE À VOUS ! C’est bon, repos. Qui sait peindre dans la section ??? »

L’appelé Grandjean : « Moi mon adjudant, j’ai fait 3 ans aux beaux-arts ! »

L’adjudant-Chef :« Félicitation Grandjean, pour toi ce sera corvée patate ».

Cela tue évidemment les vocations et on se retrouve avec des plaques d’immatriculation à la régularité toute relative.

Souvent, ce sont des pochoirs qui sont utilisés, et là aussi, la précision et la perfection ne sont pas présentes.

Il existe pourtant des plaques peintes de manières régulières, ce sont les plaques de sortie de l’usine Hotchkiss. On en distingue sur quelques photos, dont la 211-4076 de la série de photos de Daniel Heutte.

L’analyse de cette plaque très visible permet de déterminer la taille et la forme des chiffres d’origines, mais aussi leur couleur. Ce n’est clairement pas blanc. C’est gris et je dirais même plus argenté. Une plaque française quoi !!!!

On peut dès lors dire que la Jeep Sichler a possédé au minimum 3 plaques différentes : La plaque de sortie d’usine et les 2 plaques des photos précédentes.

C’est la plaque de sortie d’usine que j’ai décidé de reproduire dans un premier temps. En effet, suite à la nouvelle peinture, la Jeep est trop neuve et je compte dès lors rouler un peu dans une configuration « sortie d’usine » sans tous les attributs présents sur les photos.

Mon objectif est de refaire la plaque 221–2136. On s’inspire donc de la 211-4076

Seule une photo représentant le 3 me manquait, donc j’ai dû inventer quelque chose de cohérent.

Ensuite, réalisation d’un pochoir et peinture. Pas le droit à l’erreur. Il faut que ce soit précis ici.

La plaque finalisée, je sors mes petits pots de peinture Revell pour le drapeau tricolore. Ça en jette non ?

2. Les grenades:

Les véhicules militaires français sont marqués d’une grenade avec un chiffre. C’est une indication de la classe de transport du véhicule. Ainsi, les véhicules légers possèdent un 1 dans cette grenade.

La grenade est peinte sur la gauche et la droite de la caisse, mais sa position verticale est variable. Je me suis inspiré de la Jeep 211–4004 (Jeep présente sur le manuel de présentation des Sahara 24 Volts) pour la déterminer.

À noter que sur de nombreuses photos de sahariennes, cette grenade n’est pas présente comme sur cette saharienne à Reggan. Cela pourrait être expliqué par une re-peinture en unité.

Les dimensions du pochoir proviennent du site hotchkissm201.fr.

Ensuite, peinture du « 1 » à main levée pour un résultat qui me convient parfaitement.

3 .L’insigne du 3ème Groupe de Transport

Ou comment le subconscient influence une rénovation…

Les pare-brise des Jeep du 3ème Groupe de Transport possèdent 2 marquages dans un fin cadre noir sur un fond blanc : à gauche, on trouve un As en couleur (cœur, carreau, trèfle, pique / bleu, vert ou rouge) et à droite l'insigne de la compagnie.

L’As représente le peloton. Sa couleur, la compagnie. Ainsi par exemple un As de carreau bleu correspond à une Jeep du 2ème peloton de la 1ère compagnie.

L’as de pique vert de la Jeep Sichler correspond à un véhicule de commandement du peloton de service.

L'insigne de la compagnie est une version peinte en rouge et vert de la Croix du Sud du Groupe de Transport. Ce genre d’insigne est facilement dénichable sur eBay et en voici un exemple. Il s’agit d’une roue dentée possédant les inscriptions 3 G T placée devant une Croix du Sud. Les couleurs sont le vert et le doré.

Afin de le reproduire, j’ai passé à la loupe les photos d’époque. On le voit clairement mais ses couleurs et ses proportions sont différentes de l’insigne précédent. Ainsi sur la Jeep 211-4044, la Croix du Sud semble verte et la roue dentée rouge.

De plus, d’une photo à l’autre, les proportions changent.

Ces inisgnes n’étaient pas des autocollants, mais étaient peints par des soldats, d’où les différences.

Sur la Jeep Sichler, la Croix du Sud est rouge et la roue dentée verte. On constate du rouge au centre de la roue dentée, mais la pixellisation des photos empêche une analyse plus détaillée.

Je me suis donc lancé dans la reproduction sur base de l’insigne officiel et des photos, tout en modifiant les proportions (bras de la Croix plus élancés, dimension du sommet de la Croix moins importantes).

Je me suis retrouvé avec un rond blanc au milieu de ma roue dentée, or sur les photos on voit clairement du rouge au centre. J’ai donc décidé de faire un « 3 » rouge à cet endroit, et dont la forme épouse le contour du centre de la roue dentée. C’est une semi-liberté totalement assumée et je suis en définitive assez content du résultat.

Et c’est là que cela devient intéressant. L'insigne terminé, je le trouvais assez familier. Comme si je l’avais déjà vu quelque part. Puis j’ai fait « Tilt ». Je travaille en Autriche et je me suis rendu compte que j’avais +/- reproduit le logo de la radio la plus écoutée du pays, Hitradio Ö3…

Cet insigne restera donc un petit clin d’œil à mon boulot trans-alpin…

Pour terminer cet article, voici une petite photo de la Jeep. Il me reste encore beaucoup de boulot, mais c'est de la finition que je pourrai faire au jour le jour tout en continuant à rouler. L'étape prochaine, on va penser à changer les pneus.

A+















  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post28

Atelier peinture

transformation / rénovationPosté par Big One 28 mai, 2017 09:58:22

Cette semaine, j'ai attaqué avec l'aide de la Family la peinture de la Jeep. Mais d'abord il fallait finaliser quelques détails qui devaient aussi être mis en peinture.

Premièrement, j'ai foré 4 trous dans mon châssis afin de fixer le coffre à outil:

Ensuite taraudage des trous pour les vis d'attache du coffre:

Ensuite, j'ai fixé mon support d'extincteur sur mon aile gauche:

Je devais encore placer quelques pontets, notamment sur les ailes arrières. Ils servent à fixer les 2 tapis de désensablage faisant partie du lot de bord des Jeep Sahara:

Et j'ai également finalisé l'installation du filtre à air:

Ceci fait, il a fallu préparer la Jeep pour sa nouvelle robe, à coup de scotch de masquage et de vieux journaux:

Puis enfin, Psssschhhhiiiiiiiiittttt:

Placement du pare-brise pour voir la "gueule" de ma saharienne!!!

Et tentative de retour chez moi bien chargé (j'ai fait la peinture chez mes parents) et panne après 2km. Même problème que dans mon précédent post, J'ai un problème d'arrivée d'essence. Grrrrrrrr.

A+







  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post25

Début des travaux sur la Jeep!

transformation / rénovationPosté par Big One 17 mai, 2017 19:47:48

Je l’avais annoncé au début de mon projet, ce qui me manquerait le plus c’est le temps. Depuis le début de l’année je suis une formation au boulot et je passe les ¾ de mon temps en Autriche plutôt que dans mon garage à Waterloo…

Heureusement, un horaire particulièrement favorable en mai me permet de me lancer enfin dans les travaux de rénovation.

Je me suis d’abord concentré sur le pare-brise. Les derniers caoutchoucs sont arrivés et il est enfin terminé. Une bonne chose de faites. Je reviendrai plus tard sur l’insigne du 3ème Groupe de Transport.

Ensuite je suis passé aux choses sérieuses. La caisse et le capot. Tout d’abord les pontets d’attache. Une saharienne en possède pas moins de 20 : 4 sur le capot (afin de fixer une corde de remorquage), 6 sur le tablier avant (pour le matériel de campement), 1 par aile avant (permettant de passer une sangle par-dessus le capot) et 4 par aile arrière (pour les tapis de désensablage). Cela représente 40 trous à percer. Le premier est psychologiquement le plus dur… Pour les emplacements, j'ai activé mon contact Saharo-ENTACquien Christian qui m'a fourni toutes les mesures. MERCI!!!!

J’en ai également profité pour poncer le capot et pour mastiquer quelques imperfections. Le but n’est pas d’atteindre la tôle. Ma peinture actuelle est encore bonne et mon objectif est d’ajouter une couche de beige sur la couche existante. Les véhicules militaires étaient souvent repeints en unité et je pense que la Jeep Sichler ne fait pas exception, pour preuve les 2 détails suivants :

Tout d’abord le caoutchouc des vitres du pare-brise est peint.

Ce qui n’est par exemple pas le cas sur la Jeep 221 2130.

Ensuite, on distingue par endroit des différences de teinte :

Aucune raison donc de sabler ma caisse et mon châssis. De plus, vu que Michel Ange ne travaillait certainement pas au 3ème échelon du 3ème GT en 1964, j’ai une excuse pour les éventuelles coulées…

Après 8 petits trous dans le capot, il faut en faire un gros, pour le pré-filtre à air. Là, faut pas se louper et je suis assez content du résultat.

Et tant qu’on est occupé, on place le pré-filtre.

Parallèlement j’ai totalement décapé le réservoir de réserve. Il est tout beau, mais pas original. Cela commence à vraiment me trotter. Je le placerai dans un premier temps en déco mais je veux à terme en avoir un de la bonne forme ET fonctionnel.

Ça commence à ressembler à quelque chose !

A+















  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post23

Pare-Brise

transformation / rénovationPosté par Big One 07 mai, 2017 14:07:25

Le projet de transformation de la Jeep remonte à novembre. Cela fait donc 7 mois que je fouille les recoins du Bon Coin et de eBay pour trouver des pièces de sahariennes. Parallèlement, j’ai fait faire quelques pièces chez un ferronnier de la région. Par contre, à cause du boulot, il m’a été impossible d’avancer réellement. Un horaire particulièrement favorable en mai me permet enfin de m’attaquer à la Jeep. Ma priorité : le pare-brise. Les caoutchoucs étaient foutus et il nécessite des ajouts sahariens non négligeables. Je l’ai donc totalement démonté et entamé une remise à neuf (enfin presque, parce que y’a rien de pire qu’une Jeep trop neuve…).

La particularité du pare-brise saharien est la présence du phare de recherche Auteroche. Celui-ci est monté sur une pate se fixant sur une petite plaque soudée au cadre du pare-brise.

Les Dodge sahariens sont également équipés d’un phare de recherche.

Je me suis posé la question de l’utilité de ce phare dans le désert. Certes, il permet de fouiller l’obscurité et les dunes, pour autant sa valeur ajoutée n’est pas évidente. En effet il est également un indicateur plus que fiable de votre position : « Visez la lumière !!! »

Mais c’est peut-être cela qui le rend intéressant, afin justement de signaler sa position dans un environnement extrême où il est très facile de se perdre.

L’alimentation électrique du phare passe par le connecteur en bas à gauche du pare-brise. Ce connecteur alimente également les essuie-glaces, dont l’interrupteur est situé sur le tableau de bord : Cela pose un problème. Il faut placer 2 interrupteurs après le connecteur afin de pouvoir choisir entre la fonction essuie-glace et la fonction phare de recherche.

Le design de la console n’était pas clair. Il faut étudier les photos à la loupe. Tout d’abord sa forme, qui apparait sur la photo suivante :

Ensuite, concernant sa taille, on trouve des photos de pare-brise saharien. Son placement nécessite 3 trous : 2 pour son attache, le 3ème pour fixer une bague attachant les câbles ensemble. C’est grâce à ces trous et en appliquant une règle de 3 que j’ai pu estimer ses dimensions.

Il existe un schéma électrique du pare-brise. Il ne reste qu’à placer les câbles !!!

Les interrupteurs à tirette proviennent d’eBay.

Le phare est fixé sur un petit bras (dispo dans le Sud-Ouest), qui est lui-même fixé sur une plaque soudée sur le cadre du pare-brise.

Finalement, j’ai trouvé le phare sur Le Bon Coin. Il lui manque juste la poignée : j’en attends une.

Une fois tout monté, on passe à la peinture.

Puis enfin, les finitions avec les marquages de la Jeep, à gauche l’As de Pique et à droite, la Croix du Sud du 3ème Groupe de Transport. Pour ce faire, peinture main levée ou quasi. La perfection n'existe pas pour des peintures effectuées à 40° à l'ombre par des appelés!


A+









  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post21

Reste plus qu'à...

transformation / rénovationPosté par Big One 20 avril, 2017 13:56:44

Reste plus qu'à tout monter, comme un bon vieux meuble Ikéa!!!




  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post17

Premiers travaux

transformation / rénovationPosté par Big One 25 févr., 2017 09:17:16

La météo maussade sur les mornes plaines de Waterloo ne m'incite pas à travailler sur la Jeep. De plus, la première moitié de l'année va être plus marqué par le boulot le vrai que par le boulot hobby... Cela dit, j'ai quand même trouvé le temps de bosser 2 jours (sur 2 mois... Waouw!!!!!).

Voici dès lors ce que j'ai pu réaliser:

Tout d'abord j'ai fait mes premiers essais de peinture au compresseur: j'étais novice en la matière et cela s'est plutôt bien passé. Bon, j'ai de temps en temps une coulée, mais rien de grave:

Et voici le résultat pour le lot de bord:

J'ai de plus commencé à travailler sur le siège avant passager. Ce siège provient de chez Jeep Sud Est et était dans un état moyen suite à un long stockage, mais c'est une pièce originale: la rouille avait par exemple complètement bloqué les 2 charnières avant. J'ai failli disquer les chanières puis je me suis dis: pourquoi ne pas dérouiller par électrochimie? J'ai déjà utilisé cette technique pour rénover des vieux casques, je l'ai donc appliquée ici.

Pour me redonner la main, j'ai d'abord attaqué un jeu de clefs en pouce complètement rouillées.

Avant:

Après:

Pour les pieds du siège, je les ai trempés individuellement dans mon bain de petites bulles. J'ai réussi à totalement nettoyer les 2 charnières qui ont dès lors retrouvé toute leur mobilité.

Le gros avantage de la technique, c'est que lors de la réaction, de l'hydrogène gazeux se libère autour de la pièce et agit mécaniquement et chimiquement ce qui non seulement enlève la rouille, mais décape partiellement la peinture. Ensuite, un petit passage à la brosse métallique et tout s'enlève. Un bonheur. J'ai dès lors "emprunté" la piscine du petit pour faire un essai plus grand:

Enfin, j'ai totalement démonté le pare-brise. Il sera repeint complètement mais je devais surtout changer tous les caoutchoucs complètement craqués par le temps. Mes amis du Sud Est m'ont envoyés les pièces fin de la semaine passée: lundi ou mardi, je me lance.

À bientôt





  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post11