Jeep M201 Sahara

Jeep M201 Sahara

Jeepbigone passe au vert

DiversPosté par Big One 12 juin, 2019 20:43:41

Non, non, ne pensez pas que j’ai décidé de repeindre ma jeep en kaki, loin de moi l’idée d’avoir une saharienne verte, le beige lui va si bien. Voyons, est-ce que j’ai l’R H P ? Non, en cette période « écoresponsable », j’ai décidé de me flageller le dos en estimant l’impact environnemental de ma passion !

En effet, le monde va mal, on prédit notre fin d’ici quelques années, nous allons disparaitre comme le Dodo il y a 1 siècle, même les éoliennes nous entrainent vers notre perte, et si quelques malheureux survivent, ils risquent de se faire croquer par Jaws à Knokke-le-Zoute. De toutes façons, à quoi bon vivre, quel est l'intérêt de la civilisation humaine dès lors qu’on apprend que même la bière est menacée par le réchauffement climatique… A l’instar de tous ces journalistes, je me pose également des questions existentielles :

Dois-je arrêter le Nutella à l’huile de palme si je veux continuer à rouler en jeep ?

Dois-je avoir honte de moi dès lors que je vais au Carrefour en jeep pour acheter un vin non biodynamique?

Dois-je transformer ma saharienne en e-jeep, en remplaçant son Go Devil par un moteur électrique et ses réservoirs par un pack de batterie dont la matière première est extraite par de joyeux enfants congolais tout heureux de recevoir leur salaire de misère d’un consortium minier chinois qui a mis l’émancipation et l’éducation de la jeunesse africaine par le travail forcé comme priorité ?

Et oui, je n’y échappe pas non plus, la folie verte s’empare de la planète, toute chose vivante ou non, matérielle ou pas, n’existe plus que par un bilan carbone, que ce soit votre voiture, votre chauffage, vos vacances, votre chien, vos enfants ou votre voisine !

Dès les beaux jours, je sors ma jeep régulièrement si pas quotidiennement pour faire les courses, pour aller chercher les enfants ou pour une petite balade. Mais à côté des réactions positives que crée le passage d’une jeep, je sens de temps en temps un côté jugeur, un regard inquisiteur : mon loisir entraine la planète dans sa perte. L’apocalypse arrive et les 1500km par an que je parcours à bord de ma saharienne en accélèrent la venue à grand pas.



Quelle voiture est la plus verte ? La Citroën C4 en arrière-plan ou cette saharienne kaki d’un pensionné altermondialiste bobo du sud de Paris????

Je me suis donc décidé à estimer par pure curiosité l’empreinte carbone de mon véhicule. Pour ce faire, j’ai évidemment googlé à tout va pour trouver un site présentant des informations qui me semblent fiables. Je ne les ai évidemment pas vérifiées. En voici l’adresse : http://tpeautomobilecarbone.e-monsite.com/

L’intérêt du site est qu’il propose un calcul de l’empreinte carbone d’un véhicule sur sa durée de vie, le tout ramené à une distance de 100km parcouru. Pour faire simple, les auteurs considèrent qu’un véhicule parcourt sur sa vie 200000km. Le bilan carbone de la construction du véhicule est donc réparti sur ces 200000km et ajouté à la consommation du véhicule et à la rentabilité de la production du carburant.

On retrouve donc des valeurs diverses de production de CO2 par 100km reprises dans ce tableau :

Renault Scénic essence : 14kg /100km
Renault Scénic Diesel : 14kg /100km
Renault ZOE électrique: 5,5 kg /100km (électricité produite en France)
Renault ZOE électrique: 11,7 kg /100km (électricité produite en Allemagne)

La différence entre les voitures électriques provient de la génération de l’électricité. La France possède principalement des centrales nucléaires dont l’emprunte carbone est infime par rapport au parc électrique Allemand.

Si j’applique les calculs à ma jeep, j’obtiens évidemment des résultats moins bons. Je me base pour cette comparaison sur le calcul du Renault Scénic essence dont la consommation est annoncée à 4,3 litres / 100km (données constructeur, pas de commentaires…). En détaillant le calcul cela donne une production de CO2 par 100 km de :

Consommation réelle du véhicule : 10kg de CO2
Production du carburant : 1,5kg de CO2
Construction de la voiture (5Tonnes réparties sur les 200000km parcourus et ramenées à 100km) : 2,5kg

Total donc de 14kg de CO2 pour 100km parcourus.

Pour la jeep maintenant, j’estime une consommation de 15 litres au 100km, ce qui multiplie par 3,5 la première et la deuxième valeur. La dernière ne change pas :

Consommation réelle du véhicule : 35kg de CO2
Production du carburant : 5,2kg de CO2
Construction de la voiture (5T réparties sur les 200000km parcourus et ramenées à 100km) : 2,5kg

Total donc de 42,6 kg de CO2 pour 100km parcourus.

HORREUR, MALHEUR. J’entraine le monde dans ses abysses en allant chercher mes petits pains en M201… Mais enfin, c’est quand même moins plouc que d'aller les acheter en Scénic !



Autre interrogation environnementale : Rouler dans les bois permettrait-il de stimuler la photosynthèse ???

Mais ce calcul ne me plait pas. En effet, certes la production de CO2 par 100km parcouru est une donnée importante, mais elle doit se mettre en rapport avec l’utilisation du véhicule. La bonne question est dès lors: combien de kg de CO2 ma jeep génère-t'elle par an ? Ma M201 date de 1957, je l’ai achetée en 2001 et elle avait 15000km au compteur. Quasi 20 ans plus tard j’estime avoir roulé en moyenne 1500km par an. En fait, il ne faut pas estimer sa durée sur base de l’utilisation de son moteur, mais sur sa durée de vie réelle ! En effet, plutôt que de répartir le coût de la production de la jeep (les 5 Tonnes) sur 200000km, je répartis cela sur la durée de vie de la jeep. Mais une jeep est increvable, je prends donc comme valeur 100 ans (elle en a déjà 62…). Par contre, une Scénic, après 15 ans c’est à la casse.

Ensuite, je ne crois pas trop aux 4,3 litres au 100 de Renault. Je veux une consommation réelle, pas mesurée sur une piste parfaite, avec un léger vent de dos et effectuée sur une Scénic épurée à l’extrême et ne possédant finalement comme équipement qu’un unique siège en carbone ultra light qu’occupe un conducteur anorexique nu. La consommation réelle d’une Scénic poussiéreuse, dans les rues sinueuses de Bruxelles, avec les sièges bébés, les courses de la semaine dans le coffre, la clim plein pot et madame qui ne s’en sort pas avec son programme Weight Watcher au volant montera plutôt à 6,5 litres au 100km. Et encore je suis gentil.

Le détail du calcul pour 1500 km par an est donc le suivant :

Scénic :

6,5 litres au 100 donnent une production de 15,1 kg de CO2. La production du carburant coûte 2,3 kg supplémentaire. Et donc, pour 1500 km j’obtiens 260,8kg de CO2.

A cela j’ajoute le coût de la construction du véhicule (5 T sur 15 ans) et j’obtiens un total de 333 kg de CO2 par an. Et donc le total général est de 594 kg ce CO2 par an, que j’arrondis à 600 kg.

M201 SAHARA :

15 litres au 100 donnent une production de 34,9 kg de CO2. La production du carburant coûte 5,2 kg supplémentaire. Et donc, pour 1500 km j’obtiens +/- 600 kg de CO2.

A cela j’ajoute le coût de la construction du véhicule (5 T sur 100 ans) et j’obtiens un total de 50 kg de CO2 par an. Et donc le total général est de 650 kg ce CO2 par an.

SEULEMENT 50 kg DE PLUS !!!!!!! C’est négligeable !!!!

Alors certes, ma voisine vous dira que la Scénic ne reste pas dans son garage après avoir roulé 1500 km. Mais c’est là qu’est le problème : les vrais pollueurs ne sont pas les jeepers, CE SONT LES CONDUCTEURS DE SCENIC QUI ROULENT PLUS DE 1500 KM PAR AN !!!!

Enfin, sachant qu’un être humain produit 1kg de CO2 par jour par sa respiration, donc +/- 350kg par an, que la simple production de sa nourriture produit 2000kg de CO2 annuellement, j’obtiens pour une personne ne faisant QUE manger un total de +/- 2350kg de CO2 par an !!!!!!!!

Moralité, si je me débarrasse de ma voisine, je peux m’acheter 3 jeeps en plus (mais pas vertes), un scooter, et mon bilan carbone sera neutre!!!

Sur ce, A+, j’ai des déchets à trier !





  • Commentaires(1)//sahara.jeepbigone.be/#post107