Jeep M201 Sahara

Jeep M201 Sahara

Les marquages des Jeep Sahara

DiversPosté par Big One 01 juin, 2018 14:13:11

Je vous propose aujourd’hui un petit exercice de style visant à présenter les marquages spécifiques de différentes Jeep sur base d’une photo récente de ma Jeep sans son lot de bord spécifique. L’objectif est de vous donner des idées s’il vous prend l’envie de transformer votre Jeep en Saharienne (ou de repeindre votre saharienne de hussard en beige…). Je ne présenterai que des marquages sur les Jeep 24V et pour ce faire, mon allié du jour s’appelle Photoshop.

Mais avant d’aborder les marquages spécifiques, passons en revue les caractéristiques communes aux Jeep Sahara. Tout d’abord la peinture.

J’ai opté pour la couleur sable vendue chez mes fournisseurs du Sud-Est. J’ai pu comparer cette couleur avec les restes de peinture originale se trouvant sur le siège passager saharien et c’est quasi identique. Toutefois, au vu de certaines photos d’époque, il semblerait que certaines sahariennes aient été peintes plus claires, dans une couleur beaucoup plus satinée. De toute façon, il ne faut pas plus se formaliser. Les Jeep était probablement repeinte en unité, et les teintes n’étaient certainement pas toujours les mêmes, même en sortie d’usine. Pour preuve, ces photos qui permettent de comparer les différences de ton.


Certes, sur une photo tout joue, de l’appareil à l’ensoleillement. Mais je reste convaincu d’avoir à faire à des beiges différents.

Sur cette autre photo d’ailleurs, on distingue une différence entre le beige de la Jeep, et le beige du jerrican repeint dans une couleur sable différente.


Passons aux marquages proprement dit : vous constaterez que les différences entre les Jeep ne sont pas énormes, mais comme je le dis toujours, tout est dans le détail. Et le premier détail qui est important, c’est la plaque d’immatriculation. En effet, j’ai identifié 2 séries de plaques d’immatriculation de sahariennes 24V ayant été déployée en Afrique du Nord. Il s’agit pour l’année 1961 des plaques allant de 211 4004 à 211 4089 et pour l’année 1962 des plaques allant de 221 2130 à 221 2196. Il vous faudra donc choisir une plaque dans ces séries. Des sahariennes ont été construites fin 1962 et en 1963, et sont sorties d’usine en beige, mais elles ne furent pas déployées dans le désert et ont été repeintes en kaki. J’aborderai ce point à la fin de l’article.
Concernant l’écriture sur la plaque, vous avez le choix entre la police de caractère que j’appellerai « sortie d’usine » :

Autre possibilité, les pochoirs ou peintures à main levée faits directement en unité et pour ceux-là, tout est permis :

Les Jeep de cette époque ont toujours les extrémités du pare-chocs avant ainsi que les 2 pare-chocs arrière peints en blanc.

Autre détail incontournable des Jeep Hotchkiss en général, la grenade avec son 1. Pour rappel, ce sigle est une indication de la classe de transport du véhicule. Sa position varie en hauteur comme on le constate sur ces 2 Jeep dont les immatriculations se suivent (211 4055 et 211 4056).

Notons que cette grenade est parfois absente, ce qui me conforte dans mon idée de Jeep repeintes sur le terrain dans les ateliers d’échelon. Après repeinture, on ne prend pas la peine de remettre la grenade.

Passons maintenant au photoshopage, à la photshopification !!


1. Jeep de présentation Hotchkiss Sahara 24V

La Jeep 211 4004 est la Jeep utilisée dans le manuel de présentation des Sahara 24V. Elle ne possède donc encore aucun marquage d’unité mais on distingue un numéro 18 peint au pochoir sur le tablier du pare-brise et sur les côtés de la Jeep. Je n’ai aucune idée de sa signification. Si vous voulez faire une Jeep sortie d’usine, il faut vous diriger vers ce modèle.

2. Jeep 3e GT (2x)

La première photo est celle de ma Jeep peinte aux couleurs du 3e GT. Sur le tablier on distingue à droite le symbole du 3e GT. A gauche, l’as de pique indique qu’il s’agit d’une Jeep de la Compagnie de Commandement. L’as est également présent sur le pare-chocs arrière droit, entre 2 lignes verticales.


Voici une autre Jeep du 3e GT, mais associée au 2ème Peloton de la 1ère Compagnie, comme l’indique l’as de carreau bleu. Notez la position légèrement différente de la grenade.


3. Jeep Légion:

Voici maintenant une Jeep de la légion. Immatriculée 221 2162, elle a son pare-chocs peint en blanc. La plaque est centrée et sur les 2 extrémités, on distingue à gauche les couleurs de la Légion, et à droite, un marquage de Peloton. Notez le coffre à outil de couleur kaki, le rond rouge sur le tablier gauche du pare-brise, ainsi que le couteau de la Légion, sur une plaque fixée à la calandre.

4. Jeep Gendarmerie

Voici un marquage que j’apprécie particulièrement. Le tablier du pare-brise est peint en noir et il est écrit GENDARMERIE dessus. Sur le pare-chocs, à gauche du drapeau français, on voit la grenade de la gendarmerie peinte au pochoir en blanc sur un fond noir.

5. Jeep gendarmerie prévotale

Marquage assez proche de la Jeep précédente, mais il est inscrit GENDARMERIE PREVOTALE. Le pare-chocs est repeint en noir sur sa partie centrale.


6. Jeep 12e CSM

Sur ce marquage, je n’ai aucune certitude. Je vous renvoie aux différents articles dans lesquels je l’aborde (« 2nouvelles photos », « Calandres », « C’est Papy Mougeot »). Il s’agirait donc d’une Jeep de la 12e Compagnie de Service et de Matériel, et dont la calandre est peinte dans les couleurs de cette unité, à savoir en jaune et rouge.

7. Jeep 1er RHP

Enfin, terminons avec une Jeep Sahara de 1963 associée au 1er Régiment de Hussards Parachutistes à Tarbes en 1968 dont le photoshopage m’a fait pousser quelques cheveux gris (et d’ailleurs je ne suis pas satisfait, mais pris par le temps je n’ai pu faire mieux... J’arrangerai cela plus tard…). Il s’agit d’une saharienne qui a été repeinte en kaki. Une reproduction de saharienne en couleur sable, c’est rare. Mais une saharienne kaki, ça l’est encore plus. Il paraitrait qu’on en ait vu une dans le sud de Paris…


Sur le pare-chocs, on constate que les parties gauche et droite ne sont pas peintes en blanc comme c’est d’habitude le cas sur les Jeep de cette époque. À gauche on voit les couleurs du 1er RHP, blanc et bleu. À droite, soit rien (comme représenté ici), soit un insigne tactique, soit un insigne parachutiste peint en bleu.
Passons à l’immatriculation. La plaque est centrée. Quant aux numéros de plaques possibles, j’identifie 1 série en fin 1962, et 2 en 1963.
Pour 1962, les plaques vont de 221 2282 à 221 2291. Les 3 Jeep que j’ai trouvées dans cette série ont été équipées du système ENTAC.
En 1963, j’identifie 2 séries de plaque d’immatriculations appartenant à des sahariennes : de 231 186y à 231 1912 et de 231 3413 à 231 3430. Beaucoup de ces Jeep ont été équipées du système ENTAC. Il existe quelques photos de ces Jeep du 1er RHP sans système ENTAC et la seule Jeep que j’ai trouvée immatriculée dans cette configuration est la 231 1901. Par contre, les plaques suivantes sont utilisées sur des Jeep « ENTACquisée » : 231 3413, 231 3427, 231 3428, 231 3429, 231 3430 231 6632. À vous de choisir une plaque parmi ces séries.

Un filet de camouflage trouve sa place sur le capot.

Notons enfin que ces Jeep étaient souvent équipées d’une mitrailleuse AA52 avec un affut côté passager.


Voilà, j’espère avoir pu vous donner des idées de restauration ou de rénovation.

A+







  • Commentaires(0)//sahara.jeepbigone.be/#post75