Jeep M201 Sahara

Jeep M201 Sahara

Elle sentait bon le sable chaud... ma saharienne

HistoriquePosté par Big One 07 avril, 2018 08:41:59

La Légion Étrangère est bien active en Algérie. Notamment le 2ème REI (Régiment Etranger d’Infanterie) qui est chargé d’assurer la sécurité du Sahara. Ce régiment est composé d’Escadrons Portés qui veillent à la sécurité des centres d’essais et des exploitations d’hydrocarbures (voir l’article « le terrain de jeux des scientifiques »). Font également partie de ses tâches la surveillance de la frontière avec le Maroc pour éviter l’infiltration et la contrebande d’armes pour les "rebelles" durant la guerre. La Légion est répartie dans le désert et prend ses quartiers dans des anciens forts, les Bordj.

Bordj Brencklé à Tabelbala

Bordj René Estienne à Reggan

Après les Accords d’Evian et la fin de la guerre, le 2ème REI reste dans le désert et est basé à Colomb Béchar. Les Compagnies Portées restantes sont réparties dans le désert.

Ainsi le 1er ESPL (Escadron Saharien Porté de la Légion) est basé à Reggan pour garder les sites du CSEM. En 1963 il est dissous et renommé 5ème Compagnies Portées du 2ème REI. Il garde sa mission.

La 3ème CSPL (Compagnie Saharienne Portée de la Légion) est basé à Laghouat. On y trouve le centre d’essai des engins spatiaux géré par le CIEES de Colomb Béchar.

La 4ème CSPL est aussi basée à Colomb Béchar et surveille la frontière pendant la guerre. Elle deviendra en 1963 la 2ème Compagnies Portées du 2ème REI.

Ces Escadrons ou Compagnies Portées sont principalement équipées de Dodge WC 4x4 ou 6x6 saharien.

Elles utilisent également des blindés légers comme l’AMM8 Greyhound.

Et bien évidemment la Légion emploie quelques Jeep dont des sahariennes que nous allons aborder dans cet article.

Tout d’abord analysons en détail les photos de la Sahara 24 V 221 2162 dont il existe 3 photos. La première nous permet de voir la Jeep de face dans un campement dans le désert. Cette photo est intéressante à plus d’un titre.

Zoomons sur la Jeep et passons en revue tous les détails :

Le pare-chocs est complètement peint en blanc. À gauche on voit le symbole de la légion, et à droite un marquage d’unité. On distingue un marquage semblable mais différent sur la photo du Greyhound. Ces marquages sont communs à tous les véhicules de la Légion dans le Sahara.

Notons que pour n’avoir aucun doute sur l’appartenance à la Légion de cette Jeep, elle possède en plus du marquage sur le pare-chocs le poignard de la Légion sur la Calandre, un petit drapeau vert et rouge sur l’aile avant gauche et un fanion de la légion en haut de son antenne radio…

Son coffre à outil est étonnamment peint en kaki.

Sur l’aile avant gauche, à l’emplacement du phare de blackout, on trouve ce qui semble être une sirène avec un beau cerclage chromé.

En dessous de l’aile, on distingue une conduite d’essence partant du collecteur et allant vraisemblablement dans un filtre ou une pompe à essence placée sous l’aile. J’avais déjà parlé de cette modification dans mon article « les bidouillages de la série 221 21xx ».

Le pare-brise n’est pas d’origine car il ne possède pas le phare de recherche Auteroche.

Enfin, dernier petit détail, la forme assez curieuse du rétroviseur qui rappelle la forme du rétroviseur latéral des Schwimmwagen allemande. Mais que ferait un rétroviseur de Schwimmwagen dans le désert??? Les légionnaires n'ont pas de passé, mais tout de même.

Cette Jeep a également été prise en photo sous un autre angle, devant des Dodge sahariens.

Et enfin il existe encore une photo du camp, mais prise d’assez loin et sur laquelle on la voit.

La photo suivante montre la Jeep Sahara 24 V 211 4033 de 1961 lors du défilé du 14 juillet 1966 à Colomb Béchar. Parmi les détails remarquables, notons les housses de siège blanches, probablement mise pour le défilé. Enfin, on constate sur les pare-chocs arrière l’insigne de la Légion à droite, et un marquage d’unités à gauche, copie miroir en vertical de celui de l’AMM8 Greyhound.

La dernière photo de Jeep de la Légion que j’ai trouvée semble assez banale de premier abord.

Il s’agit probablement de la Jeep 221 2132 (la plaque est difficile à lire) lors d’un défilé. Pourtant, en zoomant, on découvre à nouveau des modifications très intéressantes :

Elle possède les marquages standards de la Légion sur son pare-chocs. Le signe d’unité est difficilement identifiable, et la partie centrale du pare-chocs est complètement peinte en noir.

Sur l’aile avant gauche, on retrouve la même sirène avec le cerclage brillant, comme sur la Jeep 221 2162.

Elle possède une rehausse de pare-brise.

Assez rare, si on s’attarde sur l’arrière de la Jeep, on constate qu’elle possède 2 roues de secours. C’est intéressant car la seule saharienne que j’avais identifiée avec ce type de modification est la Jeep 221 2136 du Lieutenant-Colonel Sichler. Cela en fait donc 2 maintenant.

Enfin on constate que la banquette arrière a été remplacée par un siège unique central.

Je termine avec une photo de la Saharienne de Patrick T., superbe réalisation dont je vous ai déjà parlé et qui est aux couleurs de la Légion.

A+









  • Commentaires(0)

Fill in only if you are not real





Les tags XHTML suivant sont autorisés: <b>, <br/>, <em>, <i>, <strong>, <u>. Les feuilles de styles CCS et les Javascripts ne sont pas autorisés.